Recherche et actualités

La science explique le besoin de se lever

Des études ont démontré qu’il existe une relation de cause à effet très marquée entre les longues périodes assises et le risque élevé de mortalité ; les experts appellent ce phénomène la « pathologie de la position assise ». Voir les faits ci-dessous.

Passages choisis

  • Un article du British Journal of Sports Medicine daté de janvier 2010 suggère que le risque de maladies augmente chez les personnes qui restent assises pendant de longues périodes.
  • Une étude de la Société américaine du Cancer de juillet 2010 portant sur 120 000 adultes et publiée dans l’American Journal of Epidemiology suggère que plus les gens restent assis, plus leur espérance de vie moyenne est réduite. Qui plus est, ces conclusions ne tenaient pas compte du niveau d’activité physique comme pour les personnes qui font du sport en dehors de leur travail.
  • Une étude de l’Université du Queensland (Australie) réalisée en 2010 a révélé que même lorsque les adultes respectent les principes visant à conserver une certaine activité physique, rester assis pendant de longues périodes peut compromettre la santé de leur métabolisme.
Feed

Flux d’actualité

 
  • Tweet
  • StumbleUpon
  • Envoyez un email !